samedi 25 juillet 2009

intoxication culturelle


Le lac ! Tout vient du lac !

Suivre sa rive de Saint-Gédéon à Saint-Prime, s'arrêter, repartir sur mes pas, Roberval. Pour la deuxième année, retourner aux concerts qui entourent la grande traversée à la nage. Toutes les générations sont là, au bord de l'eau.

Au matin les nageurs couverts de graisse protectrice quittent Péribonka et ses eaux froides. En moins de sept heures le meilleur d'entre eux aborde l'autre côté. Trente deux kilomètres de gloire. Entre temps, le bateau sort de la marina, un peu endormi encore, et les jumelles scrutent l'horizon pour repérer le rassemblement qui accompagne les sportifs. Ils affrontent le froid, les vagues et le vent, pour la beauté de l'art. Nous sommes nombreux à les admirer, à les encourager, dans un futile effort en comparaison de la force physique et mentale à mobiliser dans la course.

La houle est si forte que certains sont malades, la ¨mer¨ nous brasse sans relâche, puis les nuages s'ouvrent, le vent tourne puis faiblit, le soleil vient caresser les eaux. Spectacle merveilleux en tous temps que ce lac.

Et revenir, cheveux au vent, dans une bouffée d'exaltation, ivre de vitesse et de grand air, vers le port ou aura lieu le sprint final. Éclats de rire de grand bonheur.

Des heures plus tard, je tangue encore.
Et je peux dire fièrement ce soir, en jouant sur les mots, que ¨je viens du Lac¨.
Le Québec a cet effet parfois, de savoir se faire aimer sans condition.

Aucun commentaire:

Membres

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Nomade globale, un kaléidoscope de paysages et de sensations en permanence en mouvement dans ma tête.
compteur pour blog