jeudi 23 juillet 2009

sur un air de tango


Une journée presque parfaite, ciel pur, températures estivales, niveau d'énergie élevé ... Si ce n'était encore un fond d'inquiétude enfoui sous une vaste hyperactivité ... Un bonheur presque parfait donc. Largement bon à prendre ainsi.

Des sauterelles qui bondissent sur la route, des buissons chargés de fruits, des herbes hautes emplies de fleurs odorantes, l'été comme dans les meilleurs souvenirs d'enfance. Le soleil qui chauffe les épaules.

Une table de cuisine ensevelie sous les légumes, la valse des conserves et des potages, des cuissons et des congélations. L'évier qui s'emplit et déborde, les placards qui s'ouvrent et se referment. Une flaque d'eau par terre, l'odeur du bâton de cannelle qui cuit avec les betteraves, la fourmi qui ne pointe que timidement ses antennes dans tout ce remue-ménage.

Pour gagner ses titres d'hyperactive, la journée compte aussi son lot de courses, de ménage, de rangement, d'installation de logiciels et de configuration à internet, le tout entremêlé autant que possible.

Il semblerait que toute mauvaise humeur, tout mauvais esprit, se soit évanoui avec les dernières traces d'humidité. Et quand Césaria Evora se met à chanter du fond de l'ordinateur, le monde est aussi juste et droit qu'il peut l'être.

La vie au Québec ... un jour comme celui-ci, comment s'étonner que les premiers colons se soient laissés prendre au piège des douceurs du pays, négligeant les préparatifs pour un hiver alors si hypothétique et lointain ?

1 commentaire:

barbudo a dit…

Enfin de retour......
J'en étais arrivé à désespérer, et honte à moi à ne plus passer tous les jours sur le blog, résultat, 6 jours de retard. Ca y est, j'ai rattrapé.
Pour la fourmi, pourquoi ne pas l'appeler Martin (pêcheur);-)
Ravie de retrouver enfin votre écriture.

Membres

Qui êtes-vous ?

Ma photo
Nomade globale, un kaléidoscope de paysages et de sensations en permanence en mouvement dans ma tête.
compteur pour blog